Actualités

Projet de reconstruction

« le 17 Mars 2015, Le directeur M. GACHON, au nom de l’IMED, a signé avec le Conseil Général des Pyrénées Orientales un bail emphytéotique (c’est-à-dire de longue durée, en l’occurrence 45 ans) pour le terrain et les bâtiments occupés par l’établissement. Cet acte notarié confère des droits réels à l’IMED sur le patrimoine occupé et constitue la première étape concrète du projet de reconstruction ».

Le Plan Régional d’Action sur l’Autisme 2014-2017 (PRA) vient de paraître :

Le PRA dresse un bilan de la situation en Languedoc-Roussillon, et définit les grandes orientations politiques qui vont guider l’action de l’Agence en matière d’autisme sur les années à venir, dans un domaine où les attentes des familles sont fortes. Avec l’évolution de l’état des connaissances, « l’autisme », n’est plus considéré comme une maladie rare, mais s’inscrit dans le champ des troubles du neurodéveloppement avec des spécificités mieux identifiées en termes de troubles du comportement, communication et interactions sociales, et mieux prises en compte… du moins, est-ce l’enjeu de ce plan. Au-delà de la triade caractéristique des symptômes de l’autisme (altération qualitative des interactions sociales ; troubles de la communication ; répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif), les personnes atteintes de Troubles du spectre autistique (TSA) présentent des situations cliniques très diverses, selon la présence ou non de déficience intellectuelle, ou de comorbidités associées. Ces situations nécessitent de construire des parcours personnalisés et diversifiés. Plusieurs recommandations de la Haute Autorité en Santé (HAS) et de l’Agence Nationale de l’Evaluation de la qualité des services sociaux et médico-sociaux (ANESM) ont été publiées depuis 2005, la dernière en 2012 sur la prise en charge des enfants, d’autres sont à venir concernant celle de l’adulte. Leur appropriation par l’ensemble des acteurs constitue un enjeu majeur  du PRA. La recherche de la continuité du parcours des personnes TSA, et l’amélioration de leur qualité de vie sont au cœur des préoccupations du PRA. A ce titre, plusieurs objectifs opérationnels sont déclinés au sein de 14 fiches action : – améliorer la qualité du système d’information en lien avec les MDPH pour mieux connaitre les besoins d’accompagnement des personnes TSA, – mieux coordonner le sanitaire et le médico-social pour éviter les ruptures de parcours, et améliorer l’accès aux soins, – accompagner le changement des pratiques professionnelles pour une meilleure qualité de vie des personnes, – mieux accompagner les familles et mieux prendre en compte leur parole. En direction de l’enfant en tout premier lieu, le PRA a pour ambition d’améliorer la précocité et renforcer la densité d’une prise en charge globale coordonnée (dont l’inclusion scolaire) pour optimiser les dynamiques d’évolution de ces enfants, futurs adultes de demain.   Dans un contexte de financement contraint, l’ARS a d’ores et déjà tiré les premiers enseignements de l’état des lieux régional, en inscrivant au PRIAC des créations de places supplémentaires, notamment en Institut Médico Educatif (IME) dans l’Hérault et le Gard. A cet effet, la région a obtenu 1.6 million d’euros sur la réserve nationale ministérielle qui viennent compléter l’enveloppe allouée de 5 165 299€ hors unité d’enseignement. Les premières réalisations du PRA ont également vu le jour dès le mois de juin 2014, avec la création de la première unité d’enseignement en maternelle à Mauguio (280 000€ allouées) et les autorisations des équipes interdépartementales de diagnostic de l’autisme (600 000€ déjà programmés sur des crédits antérieurs).

Après l’ouverture d’un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) pour autistes vieillissants dans le Gard en 2014, la structuration du diagnostic pour les adultes, ainsi qu’un appel à projet pour la création d’une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) autiste dans les Pyrénées-Orientales figureront dans les chantiers prioritaires à mener dès 2015 sur le secteur adultes. Fruit d’une concertation avec les acteurs dans les départements, le Centre ressources Autisme et les usagers, le PRA a été présenté aux deux commissions de la CRSA, médicosociale et de l’organisation des soins, réunies exceptionnellement ensemble, pour témoigner de l’importance des enjeux de la coordination des secteurs sanitaire et médico-social en tant que garant de la continuité des parcours de vie des personnes TSA.

Référents régionaux Autisme à la Direction de l’Offre de Soins et de l’Autonomie : Florence JASON et Dr Michel GREMY

Vous pouvez consulter le PRA Languedoc-Roussillon 2014-2017 en cliquant ici.